Prendre rendez-vous
Par tél. : 01 43 37 68 21
Par mail : Contacter le secrétariat.
Coordonnées ICP
ICP Paris®
136bis rue Blomet - 75015 Paris

Les locaux de consultations situés au 4e étage et les blocs opératoires dépendent de la CLINIQUE BLOMET, 136bis rue Blomet 75015 Paris.
ICP Paris® constitue le « pôle Pied » de cet établissement.

Plan de situation:

Plan de situation

Rechercher


Il s’agit de la lésion traumatique la plus fréquente : on en compte environ une pour 6000 habitants / jour en France et son coût pour la Santé Publique est estimé à deux millions d’euros / jour.


La plupart des entorses se font quand le pied « se tord » la plante tournée vers l’intérieur (en « inversion ») et touchent donc le ligament latéral externe, composé de trois faisceaux. Le plus souvent, le ligament est endommagé au cours d’un traumatisme sportif (mauvaise réception de saut…) ou tout simplement en marchant.
La plupart des patients se rappellent du premier traumatisme qui a causé une entorse. Les symptômes sont la douleur très vive sur l'extérieur de la cheville suivie d’un œdème et souvent d’un hématome. Certains patients ne peuvent plus marcher. Parfois un craquement peut-être ressenti.
Une fois la lésion cicatrisée, les patients peuvent conserver une appréhension à la marche et décrire une cheville «instable», comme si elle pouvait « se tordre » à tout moment. Des douleurs chroniques de la cheville peuvent apparaître.

Les conséquences
Bien que les ligaments soient résistants, l’énergie du traumatisme responsable de l’entorse est souvent assez forte pour les léser à des degrés variables (simple étirement à déchirure complète). Une déchirure en plein centre du ligament peut être remplacée par un arrachement de son insertion osseuse, qui peut être visible sur une radiographie faite en urgence (alors que les ligaments ne sont pas visibles radiographiquement). En fonction de la gravité de la blessure et de son mécanisme, un seul, deux et exceptionnellement les trois faisceaux ligamentaires peuvent être lésés.  Dans certains cas, notamment lorsque les forces de rotation sont importantes, le traumatisme peut entraîner aussi la fracture d’une malléole (on parle alors « d’équivalent fracture bimalléolaire »). Il peut également survenir des dommages du cartilage de l'articulation de la cheville ou lésion ostéochondrale.

Une entorse est dite « grave »  quand la rupture du faisceau ligamentaire est complète : le faisceau antérieur du ligament collatéral latéral (encore appelé « ligament de l’entorse ») est le plus souvent touché, plus ou moins associée aux autres faisceaux (moyen et postérieur).

Les examens complémentaires utiles
En cas de suspicion d’une entorse d’après le mécanisme ou les circonstances, le plus important est de consulter son médecin traitant. Dans certain cas, les examens complémentaires, y compris radiographiques, ne sont pas utiles.

La radiographie standard quand elle est faite sert à éliminer les autres diagnostics (fracture) ou à mettre en évidence l’arrachement osseux d’un faisceau ligamentaire mais dans ce cas il faut souvent faire des clichés spéciaux.

L’échographie n’est que très rarement utile en urgence, mais très intéressante après quelques jours en cas de suspicion d’une entorse grave.

L’IRM n’a pas d’intérêt dans ce contexte.
 

 

Hallux valgus, Chirurgie pied, Oignon du pied, Chirurgie Mini invasive du pied, Chaussage, Difficulté chaussage, Arthrose pied, Arthrose cheville, Tendon Achille, Rupture tendon Achille, Déformation orteil, Voute plantaire, Fracture de fatigue pied, Douleur doigt de pied, Plante des pieds, Clinique Geoffroy St-Hilaire, Dr DETERME Patrice, Dr VERNOIS Joël, Dr Richelme Emmanuel, Dr LAFFENETRE Olivier, Dr CERMOLACCE Christophe, Dr TOUZARD Rémi, Dr MOATI Jean-Claude, Dr DEMEULENAERE Blandine,Invitation(s),Le pied et ses pathologies,Principe du traitement,Votre intervention,Nos praticiens,Liens,Pied normal,Pathologies,La chirurgie de reprise,Le traitement non chirurgical,La chirurgie percutanée,Avant l'opération,Séjour en clinique,Post opératoire,Anesthésistes,Chirurgiens,Avant pied,Medio pied,Arrière pied,Pied diabiétique ou inflammatoire,Griffes d'orteils,Hallux rigidus,Hallux valgus,Hallux varus,Métatarsalgies,Syndrome de Morton,Quintus varus,Pied creux,Pied plat,Tarse bossu,Arthrose ch