Prendre rendez-vous
Par tél. : 01 43 37 68 21
Par mail : Contacter le secrétariat.
Coordonnées ICP
ICP Paris®
136bis rue Blomet - 75015 Paris

Les locaux de consultations situés au 4e étage et les blocs opératoires dépendent de la CLINIQUE BLOMET, 136bis rue Blomet 75015 Paris.
ICP Paris® constitue le « pôle Pied » de cet établissement.

Plan de situation:

Plan de situation

Rechercher


L’instabilité est une sensation : elle se définit par l’impression que l’on a que la cheville se dérobe, qu’elle « lâche », que l’on ne la contrôle plus. Outre le déficit ligamentaire qui sera traité dans ce chapitre, les causes de l’instabilité peuvent être multiples.





Elle peut donc être due au déficit de la fonction du ligament latéral qui comprend plusieurs divisions ou « faisceaux ». Il peut être génétiquement trop détendu (ce que l’on appelle l’hyperlaxité constitutionnelle) ou avoir été endommagé par un ou plusieurs épisodes d’entorse(s). Dans les deux cas, la cheville présente des mouvements anormaux que le chirurgien peut mettre en évidence par son examen clinique : ceci définit la laxité d’origine ligamentaire.
Quand elle est trop laxe, il est important de stabiliser la cheville pour la protéger contre la dégradation de son cartilage (arthrose). La ligamentoplastie qui consiste à réparer par différents moyens un ou plusieurs ligaments peut alors être recommandée, mais seulement s’il persiste une instabilité après un traitement médical de l’entorse comprenant immobilisation et rééducation proprioceptive.
 
 

 



 

Les examens complémentaires utiles
Ils permettent de mettre en évidence la laxité, de rechercher des lésions associées et de faire un bilan ligamentaire précis.
Le bilan radiographique peut comporter plusieurs examens :

Des radiographies standard du pied de profil et  en charge.
En plus, on peut effectuer des clichés spécifiques dont le but est essentiellement de mettre en évidence une arthrose débutante ou de vérifier si le talon est bien axé.
On peut également réaliser des clichés en stress mais plutôt de manière comparative et au moyen d’une machine qui permet de contrôler mieux la force appliquée (Telos). Ceci est aujourd’hui assez discuté.

Un arthroscanner
est effectué essentiellement pour faire un bilan du cartilage en cas de douleur associée. Il permet aussi la mise en évidence des déchirures ligamentaires.

 




Pour en savoir plus :

Instabilities of the ankle. Roundtable of the TALUS group.
M. BENICHOU, A. GHORBANI, D. MAINARD, P. DIEBOLD, M. DELMI, P. FAURE, O. LAFFENETRE, N. MEHDI, X. ROUSSIGNOL, J. VERNOIS.
Eur J Orthop Surg Tramatol. (2011) 21 : 527-30.

 

Hallux valgus, Chirurgie pied, Oignon du pied, Chirurgie Mini invasive du pied, Chaussage, Difficulté chaussage, Arthrose pied, Arthrose cheville, Tendon Achille, Rupture tendon Achille, Déformation orteil, Voute plantaire, Fracture de fatigue pied, Douleur doigt de pied, Plante des pieds, Clinique Geoffroy St-Hilaire, Dr DETERME Patrice, Dr VERNOIS Joël, Dr Richelme Emmanuel, Dr LAFFENETRE Olivier, Dr CERMOLACCE Christophe, Dr TOUZARD Rémi, Dr MOATI Jean-Claude, Dr DEMEULENAERE Blandine,Invitation(s),Le pied et ses pathologies,Principe du traitement,Votre intervention,Nos praticiens,Liens,Pied normal,Pathologies,La chirurgie de reprise,Le traitement non chirurgical,La chirurgie percutanée,Avant l'opération,Séjour en clinique,Post opératoire,Anesthésistes,Chirurgiens,Avant pied,Medio pied,Arrière pied,Pied diabiétique ou inflammatoire,Griffes d'orteils,Hallux rigidus,Hallux valgus,Hallux varus,Métatarsalgies,Syndrome de Morton,Quintus varus,Pied creux,Pied plat,Tarse bossu,Arthrose ch