Prendre rendez-vous
Par tél. : 01 43 37 68 21
Par mail : Contacter le secrétariat.
Coordonnées ICP
ICP Paris®
136bis rue Blomet - 75015 Paris

Les locaux de consultations situés au 4e étage et les blocs opératoires dépendent de la CLINIQUE BLOMET, 136bis rue Blomet 75015 Paris.
ICP Paris® constitue le « pôle Pied » de cet établissement.

Plan de situation:

Plan de situation

Rechercher


L’hospitalisation en général est ambulatoire si les conditions sociales s’y prêtent.

L’appui immédiat est souvent autorisé partiellement sous couvert d’une orthèse immobilisant la jambe en totalité portée durant 2 à 4 semaines après l’intervention, qui permettra un déplacement aisé.
L’anti-coagulation n’est pas nécessaire sauf facteur de risque particulier (elle dure alors 12 à 15 jours) ou si la chirurgie impose de différer l’appui à plusieurs semaines.

Le premier pansement est souvent refait après 15 jours au cabinet (pas de soins infirmiers).
Une rééducation avec travail du schéma de marche, massages, est prescrite selon les cas après la 2e  voire 3e  semaine selon un protocole pré-établi.
Le premier contrôle radio clinique est effectué à partir de la 6e  semaine.
La conduite n’est pas autorisée pendant 2 à 8 semaines.
L’arrêt de travail est de 3 semaines minimum, variable selon l’activité professionnelle.
Les activités sportives seront reprises entre 2 et 4 mois selon le sport pratiqué.

- En cas de section endoscopique de l’aponévrose plantaire, l’appui immédiat est autorisé, le chaussage rapide en fonction des possibilités ; il n’y a que peu ou pas de rééducation, mais la reprise de sport ne doit pas se faire avant 2 mois au minimum.

- En cas de traitement d’une compression nerveuse, la marche est autorisée avec une mise en décharge partielle pendant 1 à 2 semaines.

- En cas de traitement endoscopique d’un syndrome de Haglund, l’appui est autorisé en fonction des possibilités et de la douleur sous couvert d’une orthèse amovible conservée environ trois semaines. Le chaussage normal est repris dès que possible et la pratique de séances de rééducation permet une accélération de la récupération. La reprise de sport ne doit pas se faire avant 4 mois au minimum.

- En cas d’enthésopathie, une immobilisation rigide sans appui souvent par une botte en résine réalisée en équin est requise durant 6 semaines avec un traitement anti-coagulant, suivie d’une longue rééducation.  Il faut s’attendre dans ce cas à une incapacité de travail d’environ 4 mois.
Hallux valgus, Chirurgie pied, Oignon du pied, Chirurgie Mini invasive du pied, Chaussage, Difficulté chaussage, Arthrose pied, Arthrose cheville, Tendon Achille, Rupture tendon Achille, Déformation orteil, Voute plantaire, Fracture de fatigue pied, Douleur doigt de pied, Plante des pieds, Clinique Geoffroy St-Hilaire, Dr DETERME Patrice, Dr VERNOIS Joël, Dr Richelme Emmanuel, Dr LAFFENETRE Olivier, Dr CERMOLACCE Christophe, Dr TOUZARD Rémi, Dr MOATI Jean-Claude, Dr DEMEULENAERE Blandine,Invitation(s),Le pied et ses pathologies,Principe du traitement,Votre intervention,Nos praticiens,Liens,Pied normal,Pathologies,La chirurgie de reprise,Le traitement non chirurgical,La chirurgie percutanée,Avant l'opération,Séjour en clinique,Post opératoire,Anesthésistes,Chirurgiens,Avant pied,Medio pied,Arrière pied,Pied diabiétique ou inflammatoire,Griffes d'orteils,Hallux rigidus,Hallux valgus,Hallux varus,Métatarsalgies,Syndrome de Morton,Quintus varus,Pied creux,Pied plat,Tarse bossu,Arthrose ch