Prendre rendez-vous
Par tél. : 01 43 37 68 21
Par mail : Contacter le secrétariat.
Coordonnées ICP
ICP Paris®
136bis rue Blomet - 75015 Paris

Les locaux de consultations situés au 4e étage et les blocs opératoires dépendent de la CLINIQUE BLOMET, 136bis rue Blomet 75015 Paris.
ICP Paris® constitue le « pôle Pied » de cet établissement.

Plan de situation:

Plan de situation

Rechercher


Les douleurs post-opératoires
La chirurgie du pied ou de l'avant-pied est réputée pour entrainer des suites immédiates fréquemment très douloureuses.

L’objectif de l’analgésie postopératoire est de prévenir la survenue de la douleur et de la minimiser grâce à la pratique de l’anesthésie loco  régionale, qui permet la réalisation de la totalité de la chirurgie du membre inférieur.

L’innervation du membre inferieur est assurée par le nerf sciatique (qui innerve la face externe de la jambe, de la cheville et la totalité du pied) et le nerf fémoral (qui assure l’innervation de la face interne de la jambe et de la cheville).

Ainsi la chirurgie de la cheville nécessitera d’anesthésier ces deux nerfs en réalisant un « bloc » fémoral et sciatique, alors que la chirurgie de l’avant pied ne nécessitera que le blocage du seul nerf sciatique.

Grâce à l’évolution des techniques la majorité des patients ne ressent qu’une douleur modérée et de courte durée. La prise en charge à domicile est parfaitement bien maîtrisée grâce à la prescription lors de la sortie, d’antalgiques ciblés.

Le respect des consignes de prudence visant à limiter les activités en postopératoire est primordial pour éviter toute douleur et des suites simples durant cette phase critique.

Protocole antalgique

Le pré requis est la réalisation du bloc poplité avec ou sans mise en place d’un cathéter.

- Sans pose de cathéter l’injection de 20 ml de naropeïne 7.5 assure une anesthésie pour l’intervention et une  analgésie de 12 à 18 heures, le relais est assuré par des antalgiques de palier I, II et III si nécessaire.

- La pose d’un cathéter  permet une analgésie de bonne qualité sans avoir recours aux antalgiques oraux pendant les 48 heures post opératoires. Une pompe est reliée au cathéter qui continue d’injecter à un faible débit le produit ayant servi à l’anesthésie (débit habituel de 3 à 6 ml de naropeïne 2mg/ ml).
L’intensité de l’anesthésie par ce cathéter peut fluctuer au cours de la journée, si le cathéter se déplace ou tout simplement se « coude » dans le lit du fait de la position.
Un protocole antalgique de secours est donc prescrit de façon systématique.

Il est également possible de faire un bloc à la cheville complémentaire pour obtenir une anesthésie de l’avant pied.

Hallux valgus, Chirurgie pied, Oignon du pied, Chirurgie Mini invasive du pied, Chaussage, Difficulté chaussage, Arthrose pied, Arthrose cheville, Tendon Achille, Rupture tendon Achille, Déformation orteil, Voute plantaire, Fracture de fatigue pied, Douleur doigt de pied, Plante des pieds, Clinique Geoffroy St-Hilaire, Dr DETERME Patrice, Dr VERNOIS Joël, Dr Richelme Emmanuel, Dr LAFFENETRE Olivier, Dr CERMOLACCE Christophe, Dr TOUZARD Rémi, Dr MOATI Jean-Claude, Dr DEMEULENAERE Blandine,Invitation(s),Le pied et ses pathologies,Principe du traitement,Votre intervention,Nos praticiens,Liens,Pied normal,Pathologies,La chirurgie de reprise,Le traitement non chirurgical,La chirurgie percutanée,Avant l'opération,Séjour en clinique,Post opératoire,Anesthésistes,Chirurgiens,Avant pied,Medio pied,Arrière pied,Pied diabiétique ou inflammatoire,Griffes d'orteils,Hallux rigidus,Hallux valgus,Hallux varus,Métatarsalgies,Syndrome de Morton,Quintus varus,Pied creux,Pied plat,Tarse bossu,Arthrose ch